Le Magazine Bons plans & Loisirs pour les Millennials

Rafael Nadal avoue avoir peur, car il prédit un long verrouillage du coronavirus

Rafael Nadal déprimé

Rafael Nadal dit qu’il s’attend à des douleurs et craint des blessures lorsqu’il reprendra l’entraînement après le verrouillage du coronavirus – qui, selon lui, ne se terminera pas de sitôt.

Nadal n’a même pas pu s’entraîner en raison des sanctions imposées dans son pays d’origine, alors que le monde lutte contre la pandémie, et cela lui a donné un sentiment de vulnérabilité physique.

“Quand je frapperai à nouveau une balle, mon bras va me faire mal à plusieurs endroits… mon poignet, mon coude”, a déclaré Nadal dans une interview avec le joueur de basket Pau Gasol.

“Lorsque vous êtes hors de combat, le risque de blessure est beaucoup plus grand que lorsque vous faites de l’exercice, même si ce n’est qu’un peu.

“Si je pouvais avoir un entraînement lié au tennis pendant une demi-heure chaque jour, si je pouvais au moins exercer les muscles spécifiques qui sont nécessaires au tennis, je pense que cela aiderait à enlever la rouille de mon corps lorsque nous reviendrons à l’action.”

Il n’y a plus de tennis du tout depuis début mars et tous les tournois jusqu’en juillet sont actuellement annulés.

Nadal, cependant, se prépare à rester plus longtemps sur la touche.

“Je ne pense pas que l’entraînement serait un problème, mais la compétition… Je la vois très difficile”, a déclaré Nadal à propos du retour des Tours.

“C’est un moment où il faut être responsable et cohérent, alors je ne vois pas comment on peut se rendre chaque semaine dans un pays différent.

“Je serais d’accord pour jouer sans fans, même si ce n’est pas ce que nous voulons, mais malheureusement, d’après ce que je vois, même si les choses s’améliorent, pour notre sport, je ne vois pas l’intérêt de reprendre la compétition de sitôt.

“Notre sport est peut-être le plus compliqué, car il faut déplacer beaucoup de gens semaine après semaine.”

Suivez-nous sur Twitter @T365Officiel et comme notre page Facebook.