Mnuchin : Les chèques de relance ne sont pas pour les morts


Le secrétaire au Trésor Steve Mnuchin déclare que le gouvernement a versé 1 200 dollars pour la relance ont été envoyés par erreur, et les parents et membres de la famille doivent rendre l’argent.

M. Mnuchin a déclaré au Wall Street Journal que les parents survivants des personnes décédées qui reçoivent les chèques “ne sont pas censés conserver” ces paiements, et que le gouvernement a pu manquer quelque chose dans la base de données. Il a insisté sur le fait que l’argent est rendu dans ces cas-là.

Les personnes décédées en 2018 ou 2019 peuvent avoir reçu les chèques de relance parce que le système est basé sur les déclarations de revenus des personnes de la plus récente de ces deux années, déposant les fonds sur leurs comptes dans les dossiers de l’IRS. On ne sait pas exactement combien de ces chèques ont été envoyés, et l’IRS pourrait prendre un certain nombre de mesures pour tenter de récupérer les paiements qu’il estime avoir été effectués par erreur.

Ces contrôles font partie de la loi CARES, adoptée en mars dernier, qui distribue 1 200 dollars par personne, 2 400 dollars par couple et 500 dollars par enfant pour aider à compenser les effets du coronavirus.

M. Mnuchin n’a pas dit ce qui se passerait pour les personnes qui sont mortes ou qui mourront en 2020, qui pourraient encore avoir droit aux paiements car elles avaient des obligations fiscales cette année.

Pour ceux qui souhaitent renvoyer les chèques envoyés à leurs proches décédés, cela peut s’avérer facile avec des enveloppes physiques, car il leur suffit de cocher une case et de renvoyer l’enveloppe. Mais cela pourrait ne pas être aussi facile pour les dépôts numériques.

L’autre cas de contestation des chèques de relance concerne les personnes dont les revenus ont augmenté au point de dépasser 75 000 dollars par an et qui ne seraient donc pas éligibles pour le même montant selon les règles du programme. Il est cependant peu probable que l’IRS reprenne cet argent.

——————————

TABLE RONDE DE PYMNES EN DIRECT : MARDI 5 MAI 2020 | 12H (ET)

Rejoignez Karen Webster, PDG de PYMNTS ainsi que les PDG de Rétrospectivement, Technologies pratiques et FabFitFun alors qu’ils examinent le sort et la fortune des acteurs du commerce des abonnements à un moment où des dizaines de millions de personnes en confinement ont besoin de divertissements tels que des boîtes mensuelles et des abonnements à la télévision en continu, sans parler des licences de logiciels permettant la migration massive du travail à domicile (WFH) et plus encore. Où se situe le potentiel de croissance à l’avenir et comment les services d’abonnement voient-ils leur rôle dans la reprise ?