Le Magazine Bons plans & Loisirs pour les Millennials

Lyft licencie 982 employés, Furloughs 288

Lyft, la société de covoiturage basée à San Francisco, a licencié 17 % de ses effectifs et imposé des réductions de salaire aux cadres pendant trois mois, a déclaré le CNBC.

L’entreprise a déclaré qu’elle allait licencier 982 employés et accorder 288 congés supplémentaires pour réduire les coûts d’exploitation en raison de la pandémie de COVID-19.

En outre, à partir de mai, Lyft a déclaré qu’elle imposerait une réduction de 30 % des salaires pour les cadres dirigeants, de 20 % pour les vice-présidents et de 10 % pour tous les autres employés exemptés, a annoncé la société mercredi (29 avril) dans un document déposé auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC).

A 12h30, l’action Lyft était en hausse de 4,3 %, les actions passant à 34,17 $, soit une augmentation de 1,4 %, selon Yahoo ! Finance.

Les documents de la SEC ont révélé que Lyft s’attend à devoir débourser jusqu’à 36 millions de dollars pour les licenciements dus aux indemnités de départ et aux avantages sociaux des employés.

L’annonce de Lyft intervient trois mois après que l’entreprise ait licencié 90 employés, soit 1,6 % de ses effectifs. Le New York Times a rapporté que ces licenciements ont soulevé des questions sur la capacité de l’entreprise à endiguer ses pertes et à démontrer sa rentabilité. À l’époque, Lyft a nié qu’elle faisait partie d’une restructuration plus large de l’entreprise.

“Nous avons soigneusement évalué les ressources dont nous avons besoin pour atteindre nos objectifs commerciaux pour 2020, et la restructuration de certaines de nos équipes en est le reflet”, a déclaré un porte-parole en janvier. “Nous continuons à croître rapidement et nous prévoyons d’embaucher plus de 1 000 nouveaux employés cette année”.

Mardi 28 avril, PYMNTS a annoncé qu’Uber était confronté à la perspective de licencier 20 % de sa main-d’œuvre. Bien que l’entreprise n’ait pas dit si la réduction des effectifs est une certitude, elle pourrait entraîner la perte de plus de 5 400 travailleurs, soit 20 % des 27 000 postes de l’entreprise.

——————————

TABLE RONDE DE PYMNES EN DIRECT : MARDI 5 MAI 2020 | 12H (ET)

Rejoignez Karen Webster, PDG de PYMNTS ainsi que les PDG de Rétrospectivement, Technologies pratiques et FabFitFun alors qu’ils examinent le sort et la fortune des acteurs du commerce des abonnements à un moment où des dizaines de millions de personnes en confinement ont besoin de divertissements tels que des boîtes mensuelles et des abonnements à la télévision en continu, sans parler des licences de logiciels permettant la migration massive du travail à domicile (WFH) et plus encore. Où se situe le potentiel de croissance à l’avenir et comment les services d’abonnement voient-ils leur rôle dans la reprise ?