Le Magazine Bons plans & Loisirs pour les Millennials

Les licenciements et les congés de Kayak et d’OpenTable ont un impact sur 400 employés – Skift


Citant une chute énorme des revenus due à la pandémie de coronavirus, Kayak et OpenTable ont licencié, mis à pied ou distribué des heures réduites à 400 employés, a appris Skift.

Steve Hafner, le PDG de ces deux marques de Booking Holdings, a informé les employés des suppressions de postes dans un courriel reçu mercredi par Skift. [See the email embedded below.]

“Nous avons fait tout ce que nous pouvions pour éviter ces étapes”, a écrit Hafner. “Mais nos revenus ont énormément diminué à cause de la crise du COVID-19. Et malgré nos espoirs d’une reprise rapide, la plupart des experts prédisent maintenant un ralentissement prolongé. Il est temps d’adapter notre équipe en conséquence – comme tant d’autres dans l’industrie du voyage et de la restauration”.

Sur les 400 employés concernés, 160 sont licenciés et 240 bénéficient d’un congé ou d’une réduction de leurs heures de travail. Ces emplois touchés représentent environ 1,5 % de la main-d’œuvre mondiale de Booking Holdings. On ne sait pas exactement quel pourcentage de la main-d’œuvre de Kayak/OpenTable les réductions d’emplois représentent.

Obtenez les dernières informations sur les coronavirus et l’industrie du voyage sur le Liveblog de Skift

Outre les 48 contractants dont les contrats n’ont pas été renouvelés chez Booking.com à Amsterdam, il s’agit des premières suppressions de postes signalées chez Booking Holdings suite à l’épidémie de coronavirus.

Hafner a écrit que la société a envisagé plusieurs approches pour réduire les coûts, mais qu’elle a finalement décidé de réduire les frais de bureau et de personnel de 20 %.

Le co-fondateur de Kayak a déclaré que ses subordonnés directs subissent des réductions de salaire de 15 % pour le reste de l’année, et il a déjà renoncé à la sienne.

“Aux membres de notre équipe qui sont touchés aujourd’hui, je suis très reconnaissante pour les idées et l’énergie que vous avez apportées à OpenTable et KAYAK”, a écrit Hafner. “Je suis aussi incroyablement triste des difficultés que cette nouvelle peut représenter pour vous et vos familles. Les changements de personnel sont toujours démoralisants, surtout lorsqu’ils sont causés par des facteurs qui échappent à notre contrôle. Ces décisions n’ont pas été faciles à prendre et nous ferons de notre mieux pour vous aider. L’avenir sera plus radieux”.

Sean O’Neill, rédacteur en chef de Skift Travel Tech, a contribué à ce rapport.

Télécharger (PDF, 49KB)

Crédit photo : Cette photo de fichier montre le PDG de Kayak et d’OpenTable, Steve Hafner, avec les membres de son équipe. Hafner a informé les employés des mises à pied et des congés du 29 avril 2020 qui découlent de la pandémie de coronavirus. Jesse Neider