Le Magazine Bons plans & Loisirs pour les Millennials

La plate-forme de paiement suédoise Billhop s’associe à Visa pour aider les PME en Irlande

Banque numérique

La start-up permet aux entreprises de payer leurs factures par carte, même si le bénéficiaire final ne l’accepte pas.

La plate-forme de paiement suédoise Billhop s'associe à Visa pour aider les PME en Irlande

Source de l’image : Sebastian Andreescu, PDG de Billhop

Billhop, une plate-forme de paiement suédoise qui permet aux entreprises de payer leurs factures par carte, que le destinataire accepte ou non les cartes, a annoncé aujourd’hui un partenariat avec Visa en Irlande.

Déjà lancé au Royaume-Uni et en Suède, Billhop permettra désormais aux clients irlandais de payer les fournisseurs avec leurs cartes de crédit existantes, sans avoir à faire appel au fournisseur.

Le partenariat permettra aux clients actuels de Billhop d’utiliser leur carte Visa pour payer leurs factures à un taux de 1,99 %, bien inférieur au taux habituel de 2,95 %.

Actuellement, les PME du monde entier sont confrontées à la perspective d’un assèchement de leurs réserves de liquidités et l’on espère que cette collaboration leur donnera un peu de répit.

Sebastian Andreescu, PDG de Billhop, a déclaré : “Notre ambition a toujours été de trouver la meilleure solution possible pour les entreprises afin de répondre à leur besoin de financement de la chaîne d’approvisionnement”.

“Avec Visa, nous avons pu composer une offre très attrayante qui profitera à toutes les entreprises irlandaises, qu’elles soient des PME ou des multinationales à grande capitalisation”.

Philip Konopik, directeur national de Visa pour l’Irlande, a ajouté : “De plus en plus de petites entreprises se tournent vers la carte comme moyen de paiement de choix pour des raisons de commodité et de simplicité, mais aussi pour faciliter le suivi. Cette collaboration offre aux petites entreprises tous ces avantages, ainsi qu’un outil pratique de gestion des flux de trésorerie”.

Cette annonce intervient quelques semaines seulement après que l’Organisation mondiale de la santé ait exhorté les gens à utiliser le sans contact pour arrêter la propagation du coronavirus, et que d’autres entreprises aient construit de nouvelles plateformes et accordé à leurs clients de petites concessions pour les aider à réduire les infections.

S’inscrire à la newsletter quotidienne des perturbateurs