Le Magazine Bons plans & Loisirs pour les Millennials

L’impact de la crise sanitaire sur les jeux

Survenue au début de l’année 2020, la pandémie du Coronavirus a été à la base de nombreux bouleversements. Assez considérables, ceux-ci s’observent tant au plan social qu’au plan économique. De même, les effets de cette épidémie se ressentent sur la quasi-totalité des secteurs d’activité. Loin d’être épargnée, la branche du divertissement, particulièrement celui des casinos, a également été influencée par cette situation. Quel est l’impact de la crise sanitaire sur le secteur des jeux ?

L’impact de la Covid-19 sur les différents casinos

La pandémie du coronavirus a engendré de réels bouleversements dans la routine quotidienne. Face à ce virus autrefois inconnu, l’une des solutions préconisées fut alors un confinement obligatoire. Bien entendu, cela n’a pas été sans conséquence sur la situation économique. Ainsi, les casinos physiques ont dû fermer leurs portes compte tenu du manque de clientèle. À la différence des casinos terrestres, les salles virtuelles sont sorties gagnantes de cette situation. Contraints de rester chez eux, les amateurs de casino ne peuvent que profiter virtuellement de leur passion.

Sur les différentes plateformes, ils peuvent alors jouer à la roulette, au poker ou au blackjack sans risque de contamination. Néanmoins, la crise sanitaire n’a pas été bénéfique pour toutes les branches des jeux en ligne. Avec la suspension des matchs et autres rencontres sportives, les stades ont également été fermés. Il était alors impossible de pronostiquer sur des événements sportifs. Bien entendu, cela a été une source de désagréments pour les paris sportif NetBet et d’autres plateformes du genre.

Quelles conséquences pour les joueurs ?

Si la crise sanitaire a eu un impact visible sur les casinos, les joueurs n’en sont pas également sortis indemnes. Le contrecoup le plus remarquable a certainement été la baisse des sommes mises en jeu. N’étant plus soumis à l’effervescence des salles de jeux, les parieurs sont plus prudents quant aux montants misés. Par ailleurs, la réduction des sources de revenus due au chômage généralisé est également une cause de cette réticence. Néanmoins, les joueurs à haut risque continuent à mettre en jeu des sommes importantes.

D’autre part, le confinement a également eu une influence non négligeable sur le rythme de jeu de certains parieurs. À force de rester enfermés, de nombreux joueurs autrefois occasionnels ont développé une addiction pour les jeux d’argent. Il faut dire que cette situation a suscité la préoccupation de nombreux organismes de santé ainsi que des législateurs. Cependant, la pratique des jeux en ligne fut pour beaucoup un exutoire pour échapper à la monotonie de l’enfermement.

L’espoir d’un retour à la normale

Avec l’instauration et le respect des diverses mesures barrières, la situation sanitaire tend à s’améliorer globalement. Les autorités ont alors décidé de la réouverture de nombreux établissements autrefois fermés. Au nombre de ces structures figurent notamment les stades et hippodromes. De même, les casinos terrestres et autres salles de paris sont autorisés à reprendre leurs activités. Toutefois, cette réouverture se fait progressivement et tient compte de certaines mesures de sécurité.

Par exemple, un nombre maximal de personnes est autorisé dans ces différents lieux. De plus, les promoteurs doivent minutieusement veiller à la distanciation sociale par les usagers. À cet effet, certains casinos n’ont toujours pas été autorisés à rouvrir. En réalité, la raison de ce refus est l’incompatibilité de leurs locaux avec les nouvelles précautions d’hygiène.