Le Magazine Bons plans & Loisirs pour les Millennials

La blockchain expliquée à un enfant de 5 ans

Certaines technologies sont parfois difficiles à comprendre. Cependant, il y a des manières de s’approprier divers sujets techniques. Alors quoi de mieux que la vulgarisation pour parler d’une notion aussi complexe que la blockchain (la chaîne de blocs en français) ? Asseyez-vous confortablement sur votre chaise et laissez-vous porter par des explications à la portée d’un enfant !

Qu’est-ce que c’est la blockchain ?

Qu'est-ce que c'est la blockchain ?

Ce concept a été popularisé par une mystérieuse personne du nom de Satoshi Nakamoto lors de l’élaboration de Bitcoin (BTC). Créé en 2008, ce protocole novateur a pour but de faciliter l’échange de fonds entre une personne A et B.

Plus concrètement, la blockchain peut être assimilée à un livre de comptes totalement public et que chacun peut consulter à tout moment. Chaque transaction réalisée par ses utilisateurs y est inscrite.

Cependant, une opération effectuée par un utilisateur doit impérativement être approuvée unanimement par les autres utilisateurs. Ainsi, tout le monde dispose des mêmes informations dans une totale transparence.

Les notions liées à la blockchain peuvent être parfois compliquées à s’approprier, mais si vous souhaitez en savoir plus l’article sur la blockchain de Cryptoast pourrait sûrement vous aider à y voir plus clair.

Avant la blockchain, comment faisait-on ?

Avant de vous expliquer ce qu’est la blockchain, concentrons-nous sur la manière dont notre monde fonctionne actuellement. Voici quelques exemples de transactions du quotidien, tels que nous les vivons encore aujourd’hui, mais qui pourraient voir leur processus changer complètement avec l’utilisation de la blockchain.

Imaginez que vous devez 10 euros à Marie. Pour le lui rendre, il vous faudra contacter votre banque ou vous connecter sur le site Internet de cette dernière. Une fois cela fait, vous pourrez effectuer un virement d’un montant de 10 euros vers le compte bancaire de Marie. Entre-temps, votre banque va vérifier que votre compte a assez d’argent avant d’accepter la transaction.

Maintenant, supposez que vous souhaitez prendre l’avion pour visiter les États-Unis avec votre famille. Vous achetez les billets en ligne ou dans un bureau de vente et vous recevez les précieux tickets avec les informations adéquates inscrites dessus. Arrivé le jour du départ, vous vous rendez à l’aéroport avec vos bagages et devant l’affichage, votre vol est indiqué comme annulé. Vous devrez contacter la compagnie aérienne pour obtenir un remboursement et vous vous serez déplacé pour rien.

Dans ces situations que vous retrouvez finalement dans la vie de tous les jours, vous remarquez qu’il est obligatoire de passer par un intermédiaire. Que ce soit votre banquier ou votre notaire, quelqu’un va devoir valider en amont toutes vos demandes et actions. Mais c’est là qu’intervient la blockchain, car grâce à elle, vous aurez la possibilité de supprimer l’étape « intermédiaires » de chaque transaction, tout en garantissant qu’elles sont parfaitement sécurisées.

Comment ça marche ?

Vous savez désormais quel est le concept de la blockchain, mais il va falloir comprendre comment cette technologie fonctionne.

Ce fameux livre de comptes où toutes les opérations sont inscrites va être divisé en plusieurs blocs contenant des informations. Imaginez que chaque bloc correspond à une page de ce livre de comptes et voyons ensemble comment se passerait la transaction entre vous et Marie pour lui rendre ses 10 euros :

Dans un bloc fraîchement créé, certaines informations personnelles y seront inscrites comme :

  • Votre adresse sur la blockchain,
  • La somme que vous devez à Marie,
  • L’adresse blockchain de Marie,
  • La date et l’heure de la transaction.

Les adresses inscrites sont uniques et propres à chaque individu, c’est donc ce qui permet de vous identifier. Ainsi, vous pourrez donner l’argent que vous devez à Marie en toute sécurité. Dans cet exemple, l’adresse va être liée à un portefeuille en ligne qui vous appartient. Grâce à cette adresse, d’autres utilisateurs de la blockchain vont pouvoir vérifier que vous disposez bien des fonds nécessaires et ainsi, pouvoir valider la transaction.

Avec ce système, les transactions s’effectuent de manière quasi immédiate et vous évitent de passer par un intermédiaire, comme votre banquier.

En quelque sorte, la blockchain est un historique qui va retracer de manière chronologique toutes les opérations effectuées depuis sa création. Les fonds de chaque utilisateur vont pouvoir être vérifiés pour s’assurer que les transactions qu’ils veulent effectuer sont bien valides.

Pour cela, il va falloir l’intervention de ce qu’on appelle « les mineurs » qui vont réaliser des calculs complexes pour vérifier la conformité de ces informations. Pour les récompenser de leur travail, les mineurs seront rémunérés en cryptomonnaies.

Comment l’appliquer à notre vie de tous les jours ?

bitcoin

Vous verrez que la blockchain est déjà à l’essai dans différents secteurs, car elle peut être profitable au plus grand nombre. On peut s’imaginer que d’ici moins de 10 ans, nous utiliserons cette technologie au quotidien, sans même s’en rendre compte. Voici quelques exemples :

Les assurances

Pour reprendre l’exemple du vol d’avion qui a été annulé pour vous et votre famille, mettez-vous dans une situation où vous avez pris une assurance. Avec la blockchain, l’assurance prise sur votre billet aurait tout pris en charge de manière instantanée et vous aurait même prévenu de tout retard ou annulation de votre vol. À titre de comparaison, une assurance classique peut prendre des semaines, voire des mois avant de vous rembourser. Sachez que ce procédé est déjà utilisé par le service d’assurance du Crédit Mutuel par exemple, il se pourrait donc que la blockchain soit adoptée par d’autres entreprises.

Les diplômes et documents officiels

D’ici peu de temps, vous pourrez probablement inscrire vos documents officiels directement dans la blockchain. Un diplôme, un contrat, un brevet ou tout document officiel pourra être protégé et la blockchain pourra être utilisée comme preuve irréfutable de son existence. Cependant, il ne sera probablement plus possible de mentir sur les diplômes ou contrats de travail obtenus.

L’électricité

De plus en plus d’habitations sont équipées de panneaux solaires ou autre énergie propre et produisent leur propre électricité. On peut imaginer qu’avec le temps, la blockchain pourrait permettre aux particuliers de vendre leurs surplus d’énergie directement à d’autres particuliers.

Ce qui signifie que le modèle traditionnel de privatisation de l’énergie avec un nombre de distributeurs restreint serait complètement obsolète. Nous pourrions acheter notre électricité à des prix directement définis par l’offre et la demande et surtout, sans intermédiaire.

La comptabilité

Étant donné que la vérification des flux financiers se fait de manière instantanée avec la blockchain, il se peut qu’elles n’aient plus ou presque besoin de comptables. En programmant à l’avance toutes les transactions de l’entreprise, il n’y aura plus besoin d’un intermédiaire de confiance pour vérifier et valider les comptes chaque année.

Cette méthode pourrait permettre d’éviter toute surprise concernant les salaires versés aux collaborateurs et assurer de la bonne utilisation des subventions de l’État par exemple.

Le vote

Aux États-Unis, le vote par machines numériques existe déjà, mais a souvent été controversé, car considéré comme peu fiable. Mais si nous utilisions la blockchain et que nous votions par Internet, ces votes pourraient être entièrement fiables et sécurisés. Une fois dans l’urne virtuelle, les bulletins ne pourront être modifiés et les fraudes électorales pourront être évitées.

La blockchain est une véritable révolution qui sera certainement de plus en plus adoptée au fil des années et deviendra probablement monnaie courante dans de nombreux secteurs. Les mécanismes économiques mondiaux seront certainement impactés par cette technologie novatrice et la blockchain rendra service à un grand nombre d’entreprises et de particuliers.