Le Magazine Bons plans & Loisirs pour les Millennials

Arnaques aux cryptomonnaies : tout ce qu’il faut savoir

L’utilisation des monnaies virtuelles séduit de plus en plus d’adeptes dans le monde entier. Mais bon nombre de personnes rechignent encore à les utiliser réellement et à investir pour cet or virtuel. Mais quels sont les risques associés aux crypto monnaies ?

Arnaques et crypto monnaies

Comme n’importe quel mode de placement, l’investissement dans les crypto monnaies peut couver toutes sortes de risques. En effet, le placement dans cette monnaie virtuelle peut renfermer de nombreux pièges relevant d’une arnaque bien orchestrée.

Dans ce sens, avant de vous lancer dans ce business qui propose des arguments alléchants et attrayants, mieux vaut rester d’abord informé des risques à courir. Mais d’emblée, il est à préciser que l’appartenance des crypto monnaies à la bourse virtuelle ne pose pas de problème.

La source des risques affiliés à ce mode d’investissement moderne qui a le vent en poupe sur toute la planète repose essentiellement sur son illégalité. Aujourd’hui, utiliser et consommer régulièrement la crypto monnaie dans les blockchains est tout simplement une activité illégale.

En outre, sur ce marché, l’offre et la demande reposent essentiellement sur le sentiment et l’avis du public. C’est effectivement ce dernier qui décide de faire baisser ou de faire monter le cours d’une crypto monnaie spécifique comme le cours zynecoin par exemple.

Pourtant, il n’y a aucun arbitre légal qui concilie ou raisonne ces prises de décision subjectives. Et les priorités des investisseurs et des actionnaires dans cette grande bourse virtuelle ne semblent pas encore se tourner vers ces régulations élémentaires et obligatoires.

Les arnaques relatives à la liquidité

En principe, les crypto monnaies sont des vraies monnaies qui peuvent être utilisées par n’importe quel consommateur pour s’acheter des biens ou encore s’offrir toutes sortes de services. Mais dans la vraie vie, c’est une action qui n’est pas toujours possible.

En effet, les crypto monnaies sont des monnaies non régulées. Et ce, même si de nombreux débats portent déjà sur leurs classifications en tant que devise virtuelle, mais aussi en tant que matière première.

À l’heure actuelle, les monnaies virtuelles sont vues comme des monnaies inexistantes par les gouvernements ni les banques centrales d’aucun pays du monde entier. De plus, les plateformes d’échanges utilisés en guise de canaux d’échanges des crypto monnaies ne sont pas contrôlées de manière officielle.

En effet, ces marchés de crypto monnaies opèrent sans la surveillance d’aucun organisme de règlementation officiel ni de banque centrale. Les échanges qui se font dessus restent ainsi risqués. Pourtant, ce sont des projets qui sont encore en phase expérimentale et élémentaire.

Les pièges du côté technologique et opérationnel

Les crypto monnaies sont facilement piratables. Vous pouvez lire de nombreux articles sur le sujet sur le net ou bien les suivre sur les actualités. La raison en est que les investisseurs ne disposent d’aucune protection ni de garanties face aux erreurs potentielles qui peuvent survenir durant la procédure.

Ces derniers concernent les failles techniques, les erreurs humaines, mais aussi, et surtout les actes de piratages informatiques. Tous les utilisateurs se retrouvent ainsi victimes de vol et de perte partielle ou bien totale de ses investissements.

En outre, il ne faut pas sous-estimer la dimension transfrontalière du recours aux crypto monnaies qui rendent les données personnelles plus vulnérables. Outre l’exploitation de la vie privée de l’investisseur, le piratage informatique pourra aussi utiliser son identité dans un blanchiment d’argent.

Les risques juridiques

Comme les blockchains ne sont pas contrôlées par une autorité formelle, aucune règle juridique ne s’applique pour ses investisseurs ni pour ses utilisateurs. En effet, les consommateurs ne disposent d’aucune protection juridique.

En effet, à cause du fait qu’aucune crypto monnaie ne répond à aucun règlement légal, aucun cadre juridique n’est en mesure de protéger les consommateurs victimes de vols ou d’arnaques. Si vous utilisez la monnaie virtuelle pour régler un achat, ce dernier ne dispose d’aucune protection juridique.

Et le pire c’est que le fond d’assurance-dépôts ne couvre pas non plus ces achats de biens ou de services.

Les arnaques dérivées de l’ICO ou Initial Coin Offering

L’ICO ou Initial Coin Offering désigne premières émissions de crypto monnaies. Si vous êtes néophyte dans le domaine des monnaies virtuelles, vous devez rester vigilant. Aucune règlementation ni encadrement spécifique ne régit ces campagnes de financement.  

Pourtant, vous ne pouvez pas savoir si ces émissions sont fiables ou pas. Vous ne pouvez même pas vérifier si les émissions ont effectivement eu lieu.

Les autres arnaques possibles

Comme susmentionné, les crypto monnaies semblent regrouper toutes sortes d’informalités. De ce fait, il n’est pas rare que ces monnaies virtuelles soient vues et adoptées pour camoufler toutes sortes d’activités criminelles.

En effet, les monnaies virtuelles peuvent être utilisées pour financer un acte de terrorisme ou bien pour sponsoriser toutes sortes d’actes frauduleux. Ils peuvent également être utilisés pour cacher des trafics et de kidnapping.