Le Magazine Bons plans & Loisirs pour les Millennials

Prix des métaux de récupération au kilo (ferreux et non-ferreux)

Actuellement, de plus en plus de personnes investissent en bourse pour gagner un peu plus d’argent. Parmi les investissements les plus prisés se retrouvent les matières premières, dont les métaux. En effet, certains métaux sont cotés en bourse tandis que d’autres s’échangent uniquement par le biais d’un contrat de négociation entre un acheteur et un vendeur. Mais quels sont donc les prix de ces métaux au kilo ? Et comment investir dans les métaux ferreux et non-ferreux ?

La cotation en bourse des métaux

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il faut déjà comprendre comment fonctionne le marché boursier des métaux. En fait, les métaux se divisent en trois catégories bien distinctes : les métaux précieux, les métaux ferreux et les métaux non ferreux.

Pour les métaux précieux comme l’or et l’argent, la cotation en bourse se fait en se basant sur le London Bullion Market Association ou LBMA.

Pour les métaux non ferreux, comme l’aluminium, le cuivre, le zinc et le plomb, la cotation en bourse passe obligatoirement par le London Metal Exchange ou LME.

Enfin, les métaux ferreux tels que le fer, l’inox et l’acier ne sont pas cotés en bourse. Mais, ils s’échangent par le biais d’un contrat entre un acheteur et un vendeur ou par négociation avec un intermédiaire.

Le trading des métaux précieux

À court terme, le trading des métaux précieux peut être très intéressant vu qu’ils sont volatils et très réactifs.

Ainsi, pour pouvoir réussir dans le trading des métaux précieux à court terme, il faut considérer deux points très importants qui sont : la valeur du dollar américain et la conjoncture économique mondiale.

Comme les métaux précieux sont cotés en dollar, la valeur de ce dernier peut influer sur les rendements du trading. Par conséquent, quand la valeur de la monnaie baisse, l’investissement dans les métaux précieux sera d’autant plus intéressant.

La conjoncture économique, quant à elle, détermine la consommation de métaux précieux par l’industrie. Plus l’économie se porte bien, plus la demande en métaux précieux augmentera. Dans ce sens, leurs prix seront susceptibles d’augmenter.

Toutefois, certains traders décident, malgré tout de s’y investir sur le long terme. Par conséquent, pour réaliser leurs investissements, ces traders se basent sur l’offre et la demande en métaux précieux. De manière plus explicite, ils anticipent la hausse de la demande par rapport à l’offre.

En somme, dans ce cas, les traders retiennent donc le caractère épuisable des métaux précieux.

Le trading des métaux non ferreux

Le trading des métaux non ferreux est aussi très intéressant grâce au London Metal Exchange ou LME.

En effet, le LME fournit aux traders une structure par laquelle ils peuvent étudier et analyser les risques de fluctuation des prix des métaux non ferreux. Dans ce sens, lorsqu’un trader investit dans le marché des métaux non ferreux, il peut spéculer et se couvrir en même temps.

Comme les métaux non ferreux connaissent une grande liquidité, leur trading permet également aux investisseurs de profiter pleinement des différents mouvements des prix.

En fait, le marché des métaux non ferreux comprend un marché spot où les actifs peuvent être négociés. Actuellement, les métaux non ferreux les plus connus sont l’aluminium, le nickel, le cuivre, le bronze et le zinc.

Ainsi, pour pouvoir investir efficacement dans le marché boursier des métaux (précieux et non ferreux) et même pour bénéficier d’un bon rendement en négociant et en achetant des métaux ferreux, vous devriez tout savoir sur les métaux et leur prix. Du coup, à quel prix peut-on obtenir ces métaux, qu’ils soient précieux, ferreux ou non ? Ci-après la réponse à cette question.

SONY DSC

Les prix des métaux au kilo

Les prix des métaux précieux

Lorsqu’une crise monétaire ou économique se profile à l’horizon, investir dans les métaux précieux permet de bien s’y préparer et de protéger ses biens. Les métaux précieux les plus connus sont actuellement l’or et l’argent. Comme l’or est aujourd’hui de plus en plus difficile à extraire, il reste sous-évalué. L’argent métal, quant à lui, est de plus en plus prisé.

Actuellement, l’or est très demandé au niveau de la joaillerie, de l’industrie et des banques centrales de par sa rareté et sa caractéristique inébranlable. En août 2020, l’or a donc connu une hausse de prix de 6,6 % sur un mois qui s’établit à 70 321 dollars le kilo.

Pour l’argent métal, le prix a également haussé de 30,8 % sur un mois. Ainsi, en août 2020, le prix de l’argent a été estimé à 964 dollars le kilo.

SONY DSC

Les prix des métaux non ferreux

De nos jours, les métaux non ferreux représentent 80 % des échanges mondiaux. Passant par le London Metal Exchange ou LME, le trading des métaux non ferreux devra se baser sur la loi de l’offre et de la demande.

Ainsi, pour réussir dans l’investissement des métaux non ferreux, un trader doit réaliser des analyses techniques afin d’anticiper les variations des prix. Ces derniers dépendent, généralement, de la conjoncture économique d’un pays.

En août 2020, le prix du cuivre est estimé à 6,5 dollars le kilo.

L’aluminium a aussi vu son prix augmenter de 5,7 % sur un mois. Par conséquent, le prix de l’aluminium en août 2020 était de 1,73 dollar le kilo.

Le prix du plomb, quant à lui, a connu une hausse sur un mois, mais une baisse de 5,3 % sur un an. Aujourd’hui, le plomb est donc vendu à 1,93 dollar le kilo.

Enfin, le prix du zinc a aussi subi une grande hausse de 10,7 % sur un mois. En août 2020, il a donc été vendu à 2,4 dollars le kilo.

Les prix des métaux ferreux

Les prix des métaux ferreux dépendent, eux aussi, de la conjoncture économique, de la demande industrielle et de la demande du secteur de la construction. Le fer, par exemple, a vu son prix hausser de 11,6 % sur un mois. En août 2020, son prix est alors estimé à 0,12 dollar le kilo.

En revanche, le prix de l’inox a légèrement baissé si bien qu’en mai 2020, il n’a été vendu qu’à 2,27 dollars le kilo.

Enfin, l’acier a également connu une baisse de son prix sur un mois à 0,55 dollar le kilo.