Le BNPL aide les travailleurs de première ligne à se procurer l’essentiel


Les solutions “Acheter maintenant, payer plus tard” (BNPL) sont en bonne voie pour remettre en question les cartes de crédit comme méthode de paiement différé de choix des jeunes consommateurs.

Les personnes âgées ont deux cartes de crédit de moins que leurs homologues de la génération X, par exemple, et constituent le plus grand groupe démographique utilisant les solutions de la BNPL. Quatre-vingt-sept pour cent des consommateurs âgés de 22 à 44 ans ont exprimé leur intérêt pour la répartition des gros achats en mensualités, ce qui en fait des clients privilégiés de la BNPL.

L’adoption des options de paiement de la BNPL est due à plusieurs facteurs, dont le plus important est l’aigreur des humeurs envers les options de crédit traditionnelles. Environ 20,3 % des clients âgés de 22 à 30 ans ont un mauvais crédit, tandis que 18,8 % n’ont pas assez de crédit pour demander une carte. Les solutions de la BNPL ne présentent aucun de ces problèmes, car elles n’exigent pas de vérification de la solvabilité et n’ont pas d’incidence sur les scores de crédit, pour autant que les clients remboursent rapidement leurs dettes.

Dans l’édition d’avril-mai du Acheter maintenant, payer plus tard TrackerPYMNTS explore les dernières nouveautés dans le monde de la BNPL, y compris son rôle dans l’aide aux consommateurs lors de l’épidémie de coronavirus et comment elle peut potentiellement aider à revitaliser le secteur de la vente au détail en plein air.

L’évolution de l’achat dans le monde entier : acheter maintenant, c’est payer plus tard

Plusieurs grands opérateurs de messagerie électronique s’associent aux fournisseurs de la BNPL pour offrir ces options de paiement à leurs clients. Le partenariat le plus récent vient d’Afterpay et d’eBay, qui proposeront des options de paiement BNPL à l’ensemble des 40 000 petites entreprises australiennes partenaires d’eBay. eBay couvrira tous les frais de transaction liés à l’utilisation de la BNPL. L’eTailer a connu une activité record depuis le début de la pandémie COVID-19, notamment pour les articles utiles en quarantaine, comme les haltères et les kits de peinture par numéro.

Les banques explorent également les options de la BNPL. Le géant de la banque d’investissement Goldman Sachs est le dernier arrivé sur la scène avec son nouveau plan de paiement différé au point de vente (POS), MarcusPay, qui permet aux clients de fractionner leurs paiements en mensualités sur 12 ou 18 mois. Cette solution diffère de la plupart des options de la BNPL basées sur des applications, car elle fait payer des intérêts, mais à part cela, elle ne comporte pas de frais supplémentaires. Le service BNPL de la banque n’est actuellement disponible que chez JetBlue, mais il devrait bientôt être étendu à d’autres fournisseurs.

Les solutions de la BNPL ont même révélé certaines habitudes d’achat intéressantes des consommateurs américains : Une étude sur les 4,4 millions de clients d’Afterpay a révélé que 65 % d’entre eux étaient millénaires ou appartenaient à la génération Z, et qu’une majorité de ses utilisateurs vivaient dans des zones métropolitaines où le coût de la vie est élevé. Ces utilisateurs ont généralement effectué deux achats au cours des six derniers mois et préfèrent généralement faire leurs achats le matin. Cela contraste avec les utilisateurs d’Afterpay dans le reste du monde, qui préfèrent généralement faire leurs achats l’après-midi.

Pour en savoir plus sur ces sujets et sur d’autres sujets d’actualité de la BNPL, téléchargez le Tracker de ce mois.

Comment les options de la BNPL aident les petites entreprises à être compétitives

Les petites entreprises sont confrontées à une bataille difficile : seul un tiers d’entre elles survit à leurs dix premières années d’activité en raison de divers facteurs, dont la faiblesse des ventes. L’épidémie actuelle de COVID-19 et le ralentissement économique ne feront probablement qu’empirer les choses car les particuliers ont moins d’argent à dépenser dans les petites et moyennes entreprises (PME), mais les options de BNPL pourraient contribuer à réduire cet obstacle et à encourager les ventes en diminuant les coûts initiaux. Pour le reportage de ce mois-ci, PYMNTS s’est entretenu avec Josh Walker, co-fondateur de l’entreprise eTailer 1620 Workwear, sur la façon dont les offres BNPL ont contribué à son taux de conversion, et sur les raisons pour lesquelles d’autres devraient s’efforcer de surmonter leur crainte de perdre un pourcentage de leurs ventes au profit des fournisseurs BNPL.

Deep Dive : Pourquoi BNPL Services devrait se rendre dans la nature

Les millénaires sont de fervents amateurs de plein air, 81 % d’entre eux déclarant qu’ils envisageraient de se lancer dans la randonnée comme un passe-temps. Cet enthousiasme ne s’est toutefois pas propagé au marché des détaillants de plein air, car ils préfèrent les articles moins chers et plus polyvalents aux équipements spécialisés à forte marge qui génèrent des revenus pour l’industrie. Ce mois-ci, Deep Dive explore comment les solutions de BNPL peuvent aider les commerçants d’articles de plein air à réduire le coût initial de leurs articles spécialisés et à convertir cet enthousiasme pour le plein air en croissance pour l’industrie.

À propos du Traqueur

Le Acheter maintenant, payer plus tard Tracker®en collaboration avec Afterpayest votre ressource mensuelle de référence pour les mises à jour sur les tendances et les changements dans les services de la BNPL.

——————————

RAPPORT PYMNTS : GIG ECONOMY TRACKER – AVRIL 2020

Les entreprises investissent environ 11 heures de temps pour trouver des talents pour chaque 40 heures de travail qu’elles reçoivent. Cet écart devient rapidement d’autant plus intolérable que les entreprises ont du mal à recruter dans le cadre de la pandémie actuelle. Dans le dernier Gig Economy Tracker, Marlon Litz-Rosenzweig, co-fondateur et PDG de la plateforme de freelance WorkGenius, explique comment les places de marché sont particulièrement bien placées pour aider à résoudre ce problème.