Le Magazine Bons plans & Loisirs pour les Millennials

Comment calculer sa capacité d’emprunt

Les prêts nous permettent d’accéder à des rêves ou de financer nos projets d’investissement. Cependant, il faut être réaliste et avoir les yeux plus gros que le ventre. En effet, ne pas savoir où on met les pieds nous expose à des risques de surendettement. Il est donc capital de savoir à quoi s’en tenir et connaitre le mode de calcul de sa capacité d’emprunt.

calcul capacité d'emprunt

Qu’est-ce que la capacité d’emprunt ?

Tout est déjà indiqué dans son appellation. La capacité d’emprunt la somme qu’il vous est possible d’emprunter et que vous êtes capable de rembourser. Il faut un calcul précis pour l’obtenir et le montant qui en ressortira correspondra à l’argent que vous pourrez emprunter.

L’obtention d’un prêt est donc étroitement liée à cette capacité d’emprunt.

Le calcul des mensualités et la durée dépendent avant tout du reste à vivre. En effet, si ce reste à vivre est déficient, les établissements bancaires peuvent être réfractaires. Ce reste à vivre correspond à l’argent qui vous reste après que vous avez été délesté de toutes vos charges.

Comment calculer sa capacité d’emprunt ?

Pour savoir à combien revient sa capacité d’emprunt, il faut faire le calcul suivant : total des revenus moins charges fixes.

Cependant, d’autres critères entrent en ligne de compte et peuvent influer sur le montant de votre capacité d’emprunt. Il peut s’agir par exemple de votre taux d’endettement ou du montant de votre apport personnel. La nature du prêt aussi interfère dans la mesure où vous avez le choix entre un taux fixe ou variable.

Le montant des mensualités peut également varier en fonction de vos choix. Certaines personnes désirent apurer au plus vite leur solde tandis que d’autres préfèrent rembourser sur le long terme. Mais d’autres paramètres comme l’âge et l’état de santé sont aussi considérés pour calculer la capacité d’emprunt.

calcul capacité d'emprunt

Les bases de calcul de la capacité d’emprunt

Il faut savoir que ce n’est pas à l’emprunteur d’établir sa capacité d’emprunt, mais à l’organisme prêteur. Pour cela, il se réfère à des données comme le salaire ou la pension de retraite. S’il s’agit de personnes qui travaillent à leur compte, ce sont les bénéfices que l’on considère. D’autres revenus existent aussi comme les revenus fonciers ou ceux obtenus grâce à des placements. Si vous bénéficiez de financements réguliers, ils peuvent également être avancés pour constituer des revenus fixes.

Quant aux charges, elles impliquent les remboursements de vos autres prêts, le loyer et toutes les autres factures. Si vous êtes séparé et que vous avez des enfants, le paiement de la pension alimentaire est inclus dans vos charges. Le mieux est de ne rien omettre afin de ne pas vous mettre dans l’embarras pour les remboursements.

Le taux d’endettement

Le taux d’endettement revient à la capacité d’emprunt. Dans la majorité des cas, le taux d’endettement ne doit pas excéder 33 %. Cependant, ce taux peut légèrement varier et fonctionne au cas par cas. En effet, parfois, votre prêt n’est pas accordé alors qu’il n’occupe que 30 % de vos revenus. Il arrive aussi que des dossiers qui affichent un taux d’endettement allant jusqu’à 40 % passent quand même.

Les moyens pour augmenter sa capacité d’emprunt

Plusieurs procédés peuvent changer la donne pour accroitre sa capacité d’emprunt. La première chose à faire est de réduire ses dépenses dans les charges fixes. Pour cela, il est conseillé de distinguer le nécessaire du superflu et de supprimer ce qui n’est pas primordial.

Comme les autres prêts en cours sont pris en compte, le mieux est de racheter ses prêts et de les regrouper. Cela peut alléger les mensualités ou réduire la durée.

Si comptez contracter pour avoir deux prêts à rembourser, vous pouvez aussi les combiner. Cela vous permettra de faire baisser les intérêts. L’astuce dans ce cas est de ne pas faire le choix d’un prêt de très longue durée sur 25 ou 30 ans. Prenez plutôt une période de 15 ans pour l’un et 20 ans pour l’autre.

Pour avoir une idée précise du scénario qui vous attend, le mieux est de faire des simulations. Vous pouvez le faire sur plusieurs entités différentes pour voir laquelle est la plus adaptée pour vous.

Si vous désirez améliorer votre dossier, il est également possible d’avoir recours à des courtiers. Ils pourront augmenter votre capacité d’emprunt.